13/10/2011

Juste assez de maths pour briller en société

51OvC5hzhCL._SL500_AA300_.jpg

Si briller, c’est être clair, concis et aller à l’essentiel, ce livre répond à son cahier des charges. Cinquante sujets mathématiques y sont développés, avec netteté et précision sur 2 x 2 pages qui se font face. Une ligne du temps (pour rappeler que les mathématiques ne sont pas faites en un jour) accompagne chaque chapitre, elle est ponctuée des quelques événements marquants concernant la question traitée. Les liens entre les divers domaines mathématiques sont soulignés à l’occasion et on perçoit bien les ramifications qui unissent tous ses aspects.

On sort du domaine purement scolaire (auquel forcément les maths restent attachées) même si nombreux sont les sujets familiers mais augmentés de points intéressants, d’infos surprenantes et bienvenues. Les mathématiques s’adressent à tous, est-il écrit dans la préface. A fortiori, est-on tenté d’écrire, aux supposés non matheux. On peut y lire aussi que «  les mathématiques de l’école sont différentes car souvent enseignées dans le seul but de préparer les examens » et que « le rythme soutenu imposé aux élèves n’est pas non plus propice à son enseignement, car les mathématiques sont une matière pour laquelle on ne gagne pas à être rapide ». Un livre qui, donc, incite incidemment à repenser l’organisation des programmes scolaires autrement, avec plus de sens, de liens entre les « matières », ce qui donnerait aux étudiants une vision globale et sensée de la « discipline ».

Le livre est complet dans le sens où il prend en compte les développements historiques et comprend les derniers développements en mathématiques puisqu’il est sorti dans son édition originale anglaise (l’auteur, Tony Crilly, est professeur à l’université du Middlesex) en 2007.

Il traite entre autres « grandes idées mathématiques » des sujets suivants : le zéro, les nombres PI, e, premiers, parfaits, imaginaires et de Fibonacci,les rectangles d’or, le triangle de Pascal, de l’algorithme d’Euclide, le grand théorème de Fermat, l’hypothèse de Riemann, la topologie, les fractales, la théorie du chaos, la géométrie discrète, la théorie des graphes, le problème des 4 couleurs, celui du régime, celui des anniversaires, les carrés latins et magiques, le calcul différentiel ou même la relativité...

Une autre façon de se refamiliariser avec les maths ou de se laisser tenter...  

À signaler que la collection offre chez Dunod d’autres ouvrages sur le même moule consacrés à la physique, à la biologie, à la psychologie, à la philosophie, à l'architecture, à l'économie... De quoi briller en toutes circonstances.

 

14:33 Écrit par eric-allard - dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.